Tout sur l’hygiène corporelle

higyiene corporelle

L’hygiène est un élément que notre société d’aujourd’hui néglige : on pense qu’un petit passage à l’eau est amplement suffisant. N’oublions pas que cette négligence aura directement un impact sur votre santé ainsi que celle de votre entourage. La notion de l’hygiène corporelle peut varier d’un pays à un autre ou d’une culture à une autre, mais les règles de bases doivent être suivies et il faut partir de ces principes.

Les instructions de base de l’hygiène corporelle

Avant de manger, il nous est toujours recommandé de se laver les mains. La plupart d’entre nous font passer les mains sous l’eau, les essuient et se retrouve à table en quelques secondes. Sachez que ce n’est pas comme cela qu’on devrait laver les mains. Il faut prendre tout notre temps et le faire avec le savon. Il ne faut pas non plus attendre l’heure du repas pour se laver les mains. Un lavage régulier est conseillé. Pour le bain, il faut en prendre un par jour au moins et arrangez-vous selon votre emploi de temps pour le faire. Il faut en prendre plus d’un si on se met au sport ou lorsqu’il fait trop chaud.

Avant de se coucher, il est recommandé de se laver le visage et le cou. Pour les adolescents, ceci est impératif pour éviter au maximum l’acné. L’usage de produit sur les zones qui suent régulièrement fait aussi partie des bases des règles de l’hygiène corporelle. Il se peut que vous ne vous rendiez pas compte que vous suez des pieds et des mains, mais il est également recommandé d’utiliser le produit pour vos membres. Il faut toujours porter des vêtements propres et privilégiez le coton pour la matière. Les mouchoirs jetables ne sont pas seulement pratiques, mais ceci va vous permettre de ne pas garder les microbes. Seulement, il faut bien les choisir. Lorsqu’on tousse ou lors d’un éternuement, il est impératif de se couvrir la bouche et de se détourner. En ce qui concerne le brossage des dents, il faut le faire au moins deux fois par jour, et ce, après le repas.

Les personnes à risques

Certaines personnes sont beaucoup plus exposées aux infections par les éléments extérieurs et celles-ci doivent redoubler de vigilance pour le respect des règles de bases de l’hygiène corporelle. Les parents doivent être très pointilleux sur l’hygiène des bébés, car ils sont hyper sensibles aux infections et leur système immunitaire est encore faible. Il ne faut pas non plus les frotter car leur peau est encore très fine. Les femmes enceintes doivent aussi redoubler d’efforts sur le respect des règles d’hygiène. Une inattention peut leur coûter très cher et avoir une répercussion néfaste sur le développement de l’enfant. Ces mamans et futures mamans doivent éviter à tout prix de contracter des maladies.

Le système de défense des personnes âgées est également plus faible, ce qui leur rend beaucoup plus fragiles et sensibles à certains germes. Il en est de même pour les personnes malades. Les personnes en surpoids doivent aussi bien se laver même si ceci leur demande un grand effort. Si vous ne pouvez pas vous nettoyer dans les plis de la peau, n’ayez pas honte et demandez l’aide d’une autre personne. Les plis de la peau sont très sensibles aux infections.

Sortir ses pieds à l’air pour cet été

pieds au soleil sur plage

Beaucoup d’entre nous rêvent d’avoir de beaux pieds à l’air pendant l’été. Pour avoir ce résultat, il ne faut pas attendre que le soleil soit présent pour prendre soin de vos pieds. Ce résultat ne s’obtient qu’après des semaines de soin. Nous vous avons préparé cet article pour que le jour venu, vos pieds soient au top.

Le gommage des pieds

Nous n’avons pas trop l’habitude de faire ce rituel pour les pieds. Pourtant avec les mains et le visage, on y passe plus d’une heure. Le gommage est la base d’une pédicure réussie donc il ne faut pas négliger cette étape. Au niveau des pieds, la peau est 10 fois plus épaisse et elle est exposée aux pressions causées par la marche au quotidien. On trouve alors des callosités et de la corne dure au niveau du talon et des voûtes plantaires. Pour y remédier, consacrez un quart d’heure pour passer vos pieds à l’eau chaude. Ce bain va ouvrir les pores, mais en même temps ramollir votre peau. Après le bain, il faut masser les pieds avec un produit gommant et en appliquer davantage plus de pression sur les zones sèches. Ce petit rituel, il faut le faire au moins une ou deux fois par semaine. Pour retirer la peau morte ainsi que pour limer et lisser les callosités et la peau dure, l’utilisation d’une râpe manuelle ou électrique est conseillée.

L’hydratation

Les jolis pieds aussi s’obtiennent par hydratation. Comme tout le reste du corps, vos pieds ont aussi besoin d’être hydratés. Il vous faut une crème et si vous avez la possibilité, choisissez-en une anticallosité. Lorsque vous appliquez la crème, n’oubliez pas de masser. Après ceci, vous pouvez enfiler des chaussettes et laissez agir la crème toute la nuit pour un meilleur résultat. Vous verrez le lendemain que vos pieds seront comme « neufs ». Ceux qui n’apprécient pas la crème peuvent utiliser une huile. Le procédé et le résultat seront les mêmes que ceux de la crème. Faites ceci après le gommage et vous verrez au bout de quelques semaines la beauté de vos pieds.

Le vernis

C’est l’étape qui va clore votre pédicure. Le vernis va donner de l’éclat et embellir vos pieds. Pour ce qui est de la couleur, vous êtes libre de choisir et n’imposez aucune limite. Vous pouvez adopter le style discret, glamour ou même extravagant. Avant l’application du vernis, il faut se débarrasser des champignons et des mycoses. S’ils sont très graves, l’idéal est d’aller voir une esthéticienne et suivre un traitement. La prévention de ceux-ci réside dans des gestes très simples : nettoyage et séchage parfait des ongles. Il ne faut pas aussi attendre que les ongles soient très longs pour les couper, car ceci va favoriser l’apparition des champignons et des mycoses. L’application du vernis va aussi demander le limage de vos ongles. Il faut les limer de l’extérieur vers l’intérieur pour avoir un résultat bien lisse sur les rebords. Pour faire sortir la beauté de vos pieds, nous vous recommandons le rouge glamour ou si vous voulez rester discret, le nude naturel vous ira à merveille. Si vous êtes fantaisiste et si vous avez du temps, vous pouvez effectuer un french pédicure. Il est recommandé de poser une base avant le vernis que vous avez choisi.

Les paires de chaussures idéales pour mon bébé

conseils chassures bébé

Il est toujours difficile de choisir les chaussures pour les bébés, surtout si ceux-ci vont les servir pour ses premiers pas. Les parents tiennent aussi à offrir à leur bébé le meilleur des chaussures, car ses premiers pas sont un des événements marquants. Il est important de savoir que pour ses premiers pas, il est préférable de mettre le bébé à pieds nus, et ce, sur un sol plus souple comme la moquette épaisse ou la pelouse. Ceci va permettre à votre enfant d’intégrer plus vite le sens de l’équilibre et de l’indépendance. Ces chaussures, il les aura besoin plus tard lorsqu’il voudra bouger et marcher au-delà de son territoire douillet. Ne vous fiez pas toujours à un vendeur dans une boutique, car pour lui, tous les arguments sont bons pour vendre son produit.

À la recherche des chaussures idéales pour bébé

Les premières chaussures doivent répondre à certains critères. Elles doivent pouvoir maintenir le pied et surtout le talon. N’hésitez pas à regarder un à un les paires. L’idéal est celui qui dispose d’une tige montante qui comporte un contrefort ferme et emboîtant, c’est ce dispositif qui va le maintenir. Vous devez aussi être plus exigeant par rapport à la semelle. Cette dernière doit être large et stable pour que l’enfant puisse trouver facilement son équilibre et sa stabilité. Vous n’allez pas non plus trop en mettre et prendre une paire avec des semelles trop rigides, ceci risquerait de neutraliser la flexion du pied. Beaucoup de parents prennent des chaussures à scratch pour le côté pratique, mais nous recommandons les chaussures à lacets. Ces types de souliers peuvent s’intégrer parfaitement à la forme de pied de votre enfant et il ne faut pas les serrer trop fort. Plus tard, lorsqu’il pourra parfaitement marcher, vous pouvez opter pour les chaussures à tige plus basse et avec un contrefort toujours ferme. La semelle peut être plus flexible. À ses 4 ou 5ans, il est préférable de prendre des chaussures avec une semelle en cuir afin de limiter la transpiration qui commence à cet âge-là.

La pointure des chaussures pour bébés

Les parents bloquent aussi sur la question de pointure. Si la chaussure est trop serrée, votre enfant peut ne pas réagir, ce qui rend le choix plus difficile. À l’essai, demandez à votre bébé de marcher un peu. Ceci va vous permettre de voir dans quelle pointure, il est plus à l’aise. Il ne faut pas prendre une paire trop serrée, car ceci peut comprimer ses petits pieds, mais un modèle trop grand aussi peut engendrer des chutes répétitives. Si vous n’êtes pas très sûr de la pointure, vous pouvez utiliser un périmètre. Ce dispositif va vous indiquer la pointure approximative de votre enfant. Mail il faut faire attention à la variation des pointures d’une marque à l’autre. Il serait plus judicieux de s’en remettre à la mesure que vous avez eue avec le périmètre. Ce n’est pas la chaussure que vous allez mesurer, mais demandez au vendeur si vous pouvez sortir la semelle et c’est celle-ci que vous devez mesurer.

Voilà, on a fait le tour et nous espérons que cet article vous a été d’une grande aide pour le choix de la paire de chaussures. Pour ce qui est de la marque, restez toujours fidèle à celle qui vous a satisfait.

Je me met au eye-liner permanent !

eye liner permanent

Le trait d’eye-liner est l’élément du maquillage qui donne un regard envoûtant. Avec un mauvais eye-liner, ce trait peut partir après que vous ayez frotté les yeux ou que vous ayez fait du sport. Votre maquillage se transforme alors en un vrai champ de ruine. Comme la peau qui se trouve aux alentours des yeux est fine et fragile, il n’est pas très conseillé de mettre de l’eye-liner tous les jours, car ceci va demander un aller retour entre maquillage et démaquillage. La solution à tous ces soucis est l’eye-liner permanent.

Le principe de l’eye-liner permanent

Il est à souligner que ce trait d’eye-liner ne s’obtient pas comme les dessins de tatouage. C’est une dermopigmentation qu’on fait et elle se pratique avec une aiguille très fine. Cette ligne n’est pas permanente, car l’injection se fera sur la surface du derme. Votre eye-liner permanent peut tenir deux à cinq ans mais pas plus, car le renouvellement cellulaire au niveau du visage est très rapide. Si vous tenez à l’avoir à vie, il va falloir procéder à une nouvelle dermopigmentation tous les deux ans et au bout de quelques années le trait d’eye-liner sera bien en place.

Les avantages de cet eye-liner permanent

Le fait qu’il ne coule jamais est déjà un grand avantage, car même si vous sortez de la piscine ou sous la pluie, vous aurez toujours ce regard envoûtant. La pose d’eye-liner le matin lors du maquillage prend au moins cinq minutes. Cette solution permanente va alors nous faire gagner du temps. Vous ne serez pas exposé aux risques d’allergies. Si vous tombez sur un eye-liner de mauvaise qualité, il se peut que vous ne supportiez pas un de ces composants. L’eye-liner permanent ne demande pas aussi d’entretien particulier : vous n’aurez qu’à aller voir votre esthéticienne une fois par an pour une légère correction.

La séance d’application

Pour faire les deux traits sur vos yeux, la dermopigmentation dure à peu près une heure. Il n’y a rien à être terrifié, car l’opération sera précédée d’une application d’anesthésie. La pose de l’eye-liner permanent ne sera alors pas douloureuse. Il est normal d’avoir les paupières toutes rouges et un peu gonflées en sortant de chez votre esthéticienne. Le gonflement va disparaitre quelques heures après, mais les rougeurs seront encore présente une ou deux jours après la dermopigmentation. Votre peau se cicatrisera les jours suivants et votre eye-liner sera au top au bout d’une ou deux semaines.

La forme d’eye-liner

Il existe plusieurs traits d’eye-liner et l’idéal est d’avoir celle qui est adaptée à sa personnalité. Il ne faut pas trop exagérer et choisir un trait trop voyant. Il faut que votre eye-liner permanent ait un rendu plus naturel. Il ne faut pas alors demander un trait qui dépasse la paupière, car avec l’âge, la peau qui s’y trouve s’affaisse et l’effet de votre eye-liner permanent ne sera pas au top. Si vous désirez avoir un trait sur la paupière supérieure et sur la paupière inférieure, rejoindre les deux traits n’est pas l’idéal. Votre regard risque de ne plus être envoûtant, mais étonné. Pour l’encre aussi, vous aurez encore le choix entre le noir et le marron. Pour avoir un meilleur résultat, mais aussi pour la santé de vos yeux, il serait plus judicieux de prendre rendez-vous chez une esthéticienne professionnelle qui a les compétences pour l’eye-liner permanent.

Des solutions pour stopper les maux de tête

homme avec maux de tête

Stress, pression, manque de sommeil, fatigue… tout ceci s’accumule et conduit à un mal de tête. Ce mal de crâne peut chambouler toute votre journée et lorsqu’il s’accentue, il devient insupportable. La plupart d’entre nous ont les cachets dans le tiroir du bureau ou dans la poche du sac, mais il arrive qu’on n’ait pas l’eau ou que le cachet mette du temps pour faire effet. Pour soulager le mal de tête ou pour le stopper carrément, nous vous proposons d’essayer une de ces astuces.

Contre les maux de tête : le romarin ou son huile essentielle

Si vous avez l’huile essentielle, il vous suffit d’inhaler et de vous détendre un peu. Vous verrez que votre mal de tête partira après quelques minutes. Sans l’huile essentielle, il va falloir faire bouillir une poignée de romarin dans un litre d’eau. Versez l’eau dans une tasse et inhalez les vapeurs. Au bout de quelques minutes, vous verrez qu’il y aura un effet.

L’huile essentielle de lavande

La lavande est une plante très utilisée en aromathérapie. En plus d’être relaxant, elle peut vous aider à soulager vos maux de tête. Vous devrez verser quelques gouttes d’huile essentielles dans votre bain chaud. Vous pourrez aussi humer la vapeur et pour que ça fasse effet dans un plus bref délai, il est recommandé de se couvrir la tête avec une serviette.

La poudre de cannelle

Cet élément est très efficace si votre mal de tête a été provoqué par une exposition à l’air froid. La poudre de cette épice va alors soulager votre mal de crâne. Mélangez la poudre avec de l’eau de la même quantité. Une petite pâte suffit donc il ne faut pas trop mettre de poudre. Lorsque vous aurez la pâte, appliquez-en sur les tempes, le front et la nuque. Reposez-vous quelques minutes pour que la mixture fasse effet.

La menthe

Ce parfum est celui qu’on choisit pour nos bonbons et nos dentifrices et c’est la fraîcheur qui fait sa particularité. Et cela n’en reste pas là, la menthe possède d’autres vertus : elle peut être utilisée pour traiter la dépression, l’anxiété, la tension et les maux de tête. Il va falloir procéder comme avec l’huile essentielle de la lavande et du romarin. 10 ou 15 minutes d’inhalation suffiront pour dissiper votre mal de tête.

La cryothérapie

Nous avons recours à cette solution lorsque votre mal de tête se traduit par des douleurs battantes au niveau du front et/ou des tempes. La cryothérapie consiste à appliquer du froid sur les vaisseaux dilatés. Ces derniers vont se détendre et votre mal de tête s’apaisera. Pour ce faire alors, vous aurez besoin de glaçons et de gant.

Les noyaux de cerises

Si votre mal de tête n’apparaît qu’en fin de journée et que la légère douleur est uniquement concentrée sur l’arrière de la tête, c’est qu’il s’agit d’une céphalée de stress. Pour soulager et faire partir la douleur, vous devez chauffer la nuque pour détendre les muscles qui se trouvent à la base de la tête. Vous devez réchauffer un coussin rempli de noyaux de cerises à la micro-onde ou au sèche-cheveux puis le mettre derrière la tête. À vous de voir la température que vous supportez, car il ne faut pas avoir le coussin trop chaud, au risque de vous brûler.

Choisir son déodorant

homme musclé nu déodorant

La transpiration est un phénomène naturel causant la plupart du temps à des gènes olfactif et les déodorants ont été faits pour justement les dissimuler. Avec la variété de produits qu’on a sur le marché, on a du mal à choisir son déodorant. L’indication du « sans » sur les déodorants attire et rassure la plupart d’entre nous. Dans le rayon des grandes surfaces, on a les déodorants sans alcool, sans sels d’aluminium, sans parfum… Pour des raisons sanitaires mais également marketing, les fabricants ont bien réussi à attirer les clientèles avec la suppression de ces composants.

 Le déodorant sans sel d’aluminium

Rassurez-vous si vous avez un déodorant avec le sel d’aluminium vous ne risquez pas le cancer de la peau. Aucun lien n’a encore été établi entre le composant et cette maladie. Toutefois, nous vous recommandons de prendre un déodorant qui a une contenance en aluminium inférieure à 0,6 %. Sur l’étiquette de votre déodorant, le mot « sel d’aluminium » n’apparaîtra pas, c’est chlorhydrate d’aluminium qui sera mentionné. Si vous avez une peau sensible ou épilée, ce composant est à éviter. Pour vous, les déodorants à la pierre d’alun ou potassium d’alun sont recommandés. Cet élément contient des sels, mais ceux-ci sont naturels et peuvent très bien remplacer les sels d’aluminium.

Le déodorant sans parfum et sans alcool

Si on a l’alcool ou un anti-transpirant dans la composition du déodorant, c’est pour un effet antiseptique. L’anti-transpirant va limiter la sécrétion de la sueur tandis que l’alcool va accélérer le séchage de l’aisselle. En un mot, l’alcool ne devrait pas présenter un réel danger pour votre peau. Toutefois, il est préférable de l’éviter si vous avez la peau fragile, épilée ou rasée. L’alcool est irritant et son application peut créer des picotements ou des rougeurs. Il est agréable d’avoir une bonne odeur sur soi, mais pas dans le déodorant. Il est préférable de l’avoir en neutre, car s’il est parfumé c’est qu’il contient de l’alcool.

Le déodorant idéal

Le coût ne doit pas être le critère déterminant pour le choix de votre déodorant. Vous devez prendre le produit qui est adapté à votre peau et à votre transpiration. Si vous suez beaucoup il est préférable de prendre un déodorant qui contient des anti-transpirants, ce qui vont vous éviter les mauvaises odeurs et les auréoles. Pour ceux qui transpirent « moyennement », vous êtes libre de choisir ce qui vous plaît. N’importe quel déodorant vous tiendra au frais : avec ou sans alcool, sels d’aluminium, parfum. Le déodorant « sans » est adapté aux personnes qui ont la peau sensible au niveau des aisselles. Il est aussi recommandé pour ceux qui se rasent et s’épilent.

Les différents types de déodorants

Les sprays sont des déodorants qui permettent de ralentir la sécrétion de la sueur. Ils vous donneront la sensation de fraîcheur toute la journée. Généralement, les sprays contiennent de l’alcool. Les roll-on, les sticks et les crèmes sont aussi efficaces et pratiques. Le stick est conseillé aux personnes qui transpirent beaucoup et celui-ci a l’avantage de ne pas tâcher. Le roll-on a la capacité de sécher plus vite et c’est ce qui va vous donner la sensation de fraîcheur. Le déodorant crème est conseillé aux personnes à peau sensible. C’est la meilleure incarnation du déodorant « sans ».

L’aloevera : un remède miracle

visuel d'aloevera

Connue également sous le nom de l’aloès, cette plante vivace sans tige possède de qualités exceptionnelles. C’est le gel qui se trouve dans la pulpe claire de l’aloevera qui est utilisé. Il entre dans la composition de nombreux produits de beauté et de médicaments. Nous vous invitons à poursuivre l’article pour découvrir dans quelle circonstance nous pouvons l’utiliser dans la vie quotidienne.

Aloevea : pour faciliter la digestion

Le gel a des propriétés sédatives et il pourrait aider à calmer les ballonnements. Si vous avez des maladies intestinales, l’aloevera peut également faire effet. Il faut alors prendre trois cuillères à soupe de jus d’aloès pendant deux semaines et si les douleurs persistent et sont insupportables, l’idéal est d’aller voir un médecin. Ce remède est déconseillé pour les femmes enceintes et les enfants moins de 6 ans.

Pour apaiser les brûlures

L’aloevera peut agir sur les brûlures légères comme les coups de soleil ou sur les plaies peu profondes. Pour les brûlures au 1er et 2nd degré, l’application externe d’aloevera peut accélérer la cicatrisation et la guérison. En effet, cette plante possède aussi des vertus anti-inflammatoires, antiseptiques et cicatrisantes. Il faut alors appliquer le gel sur les lésions deux à trois par jour jusqu’à ce qu’elles guérissent.

Pour lutter contre la constipation : l’aloevera

On appelle latex d’aloès la sève jaune que l’on extrait de la couche externe des feuilles. Celui-ci peut faire passer la constipation, mais une consommation excessive peut conduire à de graves dommages comme le cancer colorectal ou les troubles rénaux. Ce latex possède des facultés laxatives très puissantes et il ne faut pas dépasser la dose de 50 mg par prise. L’idéal est de le prendre au réveil, car l’effet sera attendu dans l’heure qui suit la prise.

Pour ralentir l’arrivée des rides

Avec l’âge, vos rides viendront surement, mais pour conserver sa peau le plus longtemps possible, vous pouvez faire de l’aloevera votre meilleur allié. Elle est riche en antioxydants et ce sont ceux-ci qui vont lutter contre les rudes et favoriser la régénération de la peau. En même temps, le gel va aussi nourrir et hydrater votre peau. Comme vous le faites avec votre crème hydratante, l’aloevera est à appliquer après la douche. Il est à noter qu’il se peut que les peaux sensibles ne supportent pas le gel.

Pour équilibrer le diabète

Selon la médecine traditionnelle indienne, l’aloevera peut aussi agir sur l’équilibre du taux de la glycémie, car elle contient les molécules hypoglycémiantes. Vous pouvez prendre 100 g de gel d’aloès par jour et vous verrez que le taux de sucre dans votre sang va diminuer et se stabiliser. La prise doit être régulière et sur une longue durée pour avoir ce résultat. Vous devez partager la ration en deux et prendre la moitié le matin et l’autre le soir, et ce, avant chaque repas. Avant de vous mettre à la consommation de l’aloevera, faites-en part à votre médecin afin qu’il rééquilibre votre traitement.

Il est possible d’avoir du gel comme du latex d’aloevera dans les pharmacies et les parapharmacies. L’idéal est de le prendre en bio et ce qui vous permet également de vous en procurer dans les boutiques bio. L’achat sur internet n’est pas très recommandé, car vous risquez de tomber sur un produit de mauvaise qualité.

Prendre soin de ses cheveux : les principales règles

Après tout un long hiver, les cheveux perdent leur éclat et semblent ternes et secs. Il arrive même qu’après tout ce froid la chute soit plus importante. À l’arrivée du printemps, il est temps de reprendre en main cette arme de beauté et le printemps est aussi la saison idéale du renouveau. Il faut que ces cheveux reprennent de l’éclat et flottent légèrement dans le vent. Cet article vous apportera les techniques de bases pour prendre soin de ses cheveux et ceux-ci vous pouvez toujours les appliquer même en hiver pour garder les cheveux en bonne santé.

Avoir un shampoing

Ce produit est le minimum à avoir pour prendre soin de son cuir chevelu, mais il ne faut pas prendre le premier qui nous attire dans le rayon des produits cosmétiques. Le shampoing doit être adapté au type de cheveux et pour ce faire, il vous faut le conseil ou l’avis d’un spécialiste ou de votre coiffeur. Pour ceux qui ont les cheveux gras ou des pellicules, il faut choisir des produits doux à pH neutres, car certains shampoings peuvent contenir des éléments très agressifs. La fréquence idéale du shampouinage est à deux fois par semaine maximum. Toutefois, chacun a son habitude, mais se laver les cheveux tous les jours est déconseillé.

Brosser les cheveux

Tout le monde sait brosser ses cheveux, mais cette activité que nous pratiquons tous les jours nécessite quelques techniques pour prévenir la chute des cheveux. L’ensemble chevelu a besoin d’être aéré lorsque vous le brossez. On passe la brosse doucement entre les cheveux sans toucher le cuir chevelu, car cela peut l’irriter. Ce geste va retirer les cheveux morts et aussi décoller les racines pour faire partir les toxines. Il doit être fait deux fois par jour, le matin et le soir. Si les gestes sont d’une grande importance, l’outil avec lequel vous allez le faire n’est pas aussi des moindres. Il faut avoir une brosse qui vous convienne. Il est important que celle-ci soit confortable et démêlante. Il nous arrive souvent de brosser les cheveux quand ils sont mouillés et à partir de maintenant, ne le faites plus. Brosser les cheveux mouillés risque de le casser et si vous voulez les démêler après le shampoing, l’idéal est de prendre un peigne démêloir avec les dents larges.

 Masser le cuir chevelu

Après un long hiver, nous avons cette habitude d’aller couper les cheveux et d’apporter des soins particuliers : ceci est un excellent réflexe. Que vous fassiez les soins chez vous ou chez votre coiffeur, il faut que les soins atteignent la racine des cheveux. Si votre coiffeur vous a donné un produit pour les soins, que celui-ci soit en sérum, en masque ou en spray, il faut que vous y consacriez quelques minutes pour l’application. Ce produit va purifier, assainir et hydrater le cuir chevelu pour favoriser la pousse. Lorsque vous passez à l’application, il faut masser le cuir chevelu en exerçant une faible pression pour l’assouplir et pour éliminer les toxines. L’application de ce produit doit être faite sur les cheveux propres, et ce, deux fois par semaine. La petite séance de massage du cuir chevelu doit durer au moins cinq minutes. Il se peut aussi que votre coiffeur vous donne les astuces de grands-mères et pour l’application, il faut toujours en faire de même.

Privilégier un après-solaire à un lait hydratant

creme après solaire

Tout le monde pense qu’après un bronzage au soleil, un lait hydratant corporel suffit. En effet, celui-ci hydrate, apaise et répare la peau, des fonctions très complète et acheter une crème après-solaire vous semble inutile. Sachez désormais que ces deux produits n’ont pas les mêmes fonctions et il est très recommandé de les avoir tous les deux si vous pensez aller vous bronzer au soleil.

Les fonctions de l’après-solaire

Pour ne pas revenir tout blanc des vacances, vous pouvez utiliser un produit après-solaire. En pharmacie, celui-ci est disponible en crème, en gel, en baume et en mousse. Quelle que soit la texture que vous prenez, un produit après-solaire a toujours la même fonction : prolonger votre bronzage tout en gardant la peau saine et hydratée. Ces produits après-solaire préservent les cellules de la peau et agissent aussi pour ralentir le vieillissement de la peau après une exposition prolongée au soleil. Vous pouvez vous bronzer tranquille au soleil sans cette angoisse d’abimer la peau. Si vous voulez rentrer bronzé dans votre pays d’origine et si vous tenez à cette teinte bronzée, il est possible de le garder plusieurs semaines. Demandez en pharmacie un après-solaire avec activateurs de bronzage. Celui-ci va hydrater mais aussi renforcer votre bronzage quelques semaines après son utilisation. Nous recommandons en particulier les près-solaires qui contiennent des principes actifs comme l’aloe vera, l’allantoïne, la glycérine et l’acide hyaluronique. Il est important de savoir que même si ce produit a une propriété hydratante, ce n’est pas pour autant que vous allez vous passer également de la crème solaire. Cette dernière va protéger votre peau avant et après chaque exposition au soleil. Pour cette crème, il faut choisir celle qui est adaptée à votre peau.

Prendre un lait hydratant

Une exposition prolongée au soleil déshydrate la peau et lorsqu’on dit prolongée ici, on parle d’une durée plus de 30 minutes. Au-delà de ce délai, même vous-même, vous pouvez ressentir que votre épiderme est dans un état très inconfortable et le soin hydratant devient impératif. Que vous prenez un lait ou une crème, leur fonction est toujours la même. Toutefois, sachez que les crèmes hydratantes classiques ne sont pas vraiment adaptées au dessèchement provoqué par le soleil. Il est important alors de demander l’avis d’un dermatologue ou d’un pharmacien pour le choix du produit hydratant que vous allez apporter pour les vacances. Après avoir passé du bon temps au soleil, la peau a besoin de respirer puis d’être hydratée au maximum. À première vue, la surface de votre peau ne semble pas avoir été agressée par les UV du soleil mais elle nécessite une hydratation et un soin et c’est là que vous utilisez votre crème ou votre lait hydratant. Celui-ci va hydrater correctement la peau, pas sur la surface uniquement mais en profondeur aussi. Pour ce faire, il faut passer plus de temps pour l’étaler car vous devez aussi masser. L’idéal est de le faire le matin avant de vous habiller.

Il est important de savoir que ni le lait hydratant ni la crème après-soleil ne guérira votre coup de soleil. Il se peut que ceux-ci l’apaisent mais ce ne sera qu’une solution provisoire. Si vous avez attrapé un coup de soleil, il serait plus judicieux de vous procurer une crème spéciale brûlure.

Une nouvelle pratique : l’accouchement dans l’eau

Enceinte : accouchement dans l'eau

Ce nouvel accouchement attire de plus en plus de futures mamans et de mamans. L’accouchement aquatique ou accouchement dans l’eau est proposé dans certains hôpitaux et certaines entités proposent même ce service à domicile. Il se fait dans une baignoire et dans quelques cliniques de maternités, la baignoire est même transparente. L’espace est spécialement aménagé pour dégager une ambiance chaleureuse pour détendre celle qui va accoucher. On ne se sent presque pas dans un établissement hospitalier et c’est ce côté détendu qui attire les femmes. Les lignes qui vont suivre vous en diront plus sur cette pratique et nous vous invitons à le poursuivre jusqu’à la fin.

Le déroulement d’un accouchement aquatique

Dans ce paragraphe, nous allons vous exposer les grandes étapes de cet accouchement. Lorsque les contractions de la future maman deviennent intenses, le personnel médical l’invite à se plonger dans une eau aux environs de 37 °C. Ce bain de dilatation a un effet antispasmodique et relaxant. Dans cette eau, le col commence à se dilater et la future maman ressent moins les douleurs. Pour ce qui est de l’expulsion du bébé, la future maman peut opter pour continuer le travail dans l’eau ou hors de l’eau. Pour la première option, le bébé arrivera dans l’eau et sera ensuite remonté à la surface. Cette pratique ne présente aucun danger pour le bébé, car dans le ventre de sa maman durant les neuf mois, il est resté dans le liquide amniotique. Ses poumons ne s’activeront que lorsqu’il entrera en contact avec l’air. La maman sera obligée de sortir de la baignoire pour l’expulsion du placenta. Si la maman opte pour la deuxième option, c’est-à-dire l’expulsion du bébé hors de l’eau, l’accouchement suit les procédés classiques. Il est à noter que l’accouchement dans l’eau est précédé de plusieurs mois de préparation.

Des avantages pour la maman et le bébé

Pour la maman, l’avantage principal est la douleur réduite. L’eau dans laquelle est plongée la relaxe et détend ses muscles. Mis à part les propriétés antispasmodiques, l’eau a aussi des qualités apaisantes. Le fait d’être dans l’eau accélère le travail en détendant les tissus et la température de l’eau aussi dilate plus rapidement le col de l’utérus. La future maman est moins exposée aux risques d’épisiotomie et aux déchirures. La future maman aussi a le privilège de se retrouver dans une ambiance et dans un espace beaucoup plus détendus pour accueillir son bébé. Si certains parents ne sont pas encore convaincus par l’accouchement aquatique c’est pour leur inquiétude pour le bébé. Pour le nouveau-né, cet accouchement ne présente aucun danger et est même bénéfique pour lui. La température de l’eau dans lequel va arriver le bébé est identique à celle du liquide amniotique dans lequel il est resté durant les neuf mois. Pour lui, il n’y aura pas de changement brusque. Son arrivée dans l’eau va lui permettre d’étirer ses membres et d’ouvrir les yeux avant d’être remonté à la surface. Lorsqu’il sera en contact avec l’air, ses poumons n’auront aucun souci et se rempliront directement d’air. Si les avantages vous ont convaincu, l’accouchement aquatique n’est pas accessible à toutes les mamans, car il est déconseillé pour certaines mamans. Si les mamans présentent des problèmes pulmonaires, cardiaques et d’hypertension artérielle, l’accouchement dans l’eau devient impossible. Un bébé prématuré également ne peut pas venir dans l’eau.